hub.brussels Blog La durabilité comme marque de fabrique et modèle d’exportation
La durabilité comme marque de fabrique et modèle d’exportation

La durabilité comme marque de fabrique et modèle d’exportation

Les études internationales attribuent à Bruxelles une excellente note en tant que siège pour les entreprises nationales et étrangères. Comment implanter votre entreprise à l’étranger? Est-ce possible de le faire en respectant à la fois l’être humain et l’environnement? Isabelle Laverge, directrice de l’Accompagnement à l’internationalisation chez hub.brussels, répond à toutes vos questions en matière de développement à l’étranger et d’exportation durable!

Interview avec Isabelle Laverge, directrice de l’Accompagnement à l’internationalisation

À l’étranger, tout le monde connaît nos produits phares que sont la bière et le chocolat. Quels sont les autres services ou produits moins connus qui ont du succès aujourd’hui à l’étranger?

Isabelle Laverge: Contrairement à la Flandre ou à la Wallonie, Bruxelles repose presque exclusivement sur une économie de services. Nous travaillons ainsi à promouvoir Bruxelles en tant que plateforme incontournable pour les services juridiques. Nous mettons les avocats bruxellois en contact avec des entreprises ou des cabinets d’avocats à l’étranger, à qui ils proposent leur expertise en matière de législation européenne. En effet, la proximité des institutions européennes a fait en sorte que les avocats bruxellois sont devenus des experts en législation complexe, comme les directives environnementales, REACH, RGPD et autres directives de l’UE.

Autre exemple: une telle expérience positive peut encourager les entreprises étrangères à s’établir à Bruxelles. Un autre domaine juridique sur lequel nous misons est celui de l’arbitrage et de la médiation. Bruxelles réunit tous les ingrédients pour mener à bien ce type de procédures: des avocats spécialisés, une loi d’arbitrage moderne qui se base sur le modèle de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) et les installations logistiques. En collaboration avec le CEPANI, nous promouvons cette expertise à l’étranger. Nos actions ont porté leurs fruits: les entreprises étrangères s’installent de plus en plus souvent à Bruxelles pour y résoudre leurs litiges commerciaux.

Existe-t-il d’autres entreprises ou secteurs attirant l’attention de l’étranger?

Isabelle Laverge: Absolument! Le secteur audiovisuel à Bruxelles a vraiment le vent en poupe ces dernières années. Grâce à de nombreuses productions et coproductions internationales, le travail afflue à Bruxelles. Nous bénéficions d’une bonne réputation, surtout en ce qui concerne la postproduction et la réalité virtuelle. Dans ce contexte, je m’attends à un élan supplémentaire causé par la construction du nouveau parc médiatique autour du bâtiment de la RTBF/VRT, dans lequel nous aurons un rôle à jouer.

Imaginez que je sois un.e entrepreneur.e bruxellois.e qui aimerait faire affaire à l’étranger. Comment procéder? Qu’est-ce que hub.brussels peut apporter concrètement aux entreprises qui veulent exporter leurs produits et services ou se développer à l’étranger?

Isabelle Laverge: Dans ce cas, nous faisons une distinction entre les entreprises qui se lancent sur le marché étranger et celles qui ont déjà de l’expérience en la matière. Dans le trajet destiné aux entreprises qui se lancent, nous voulons tout d’abord voir si ces dernières sont vraiment prêtes. Nos experts s’en assurent à l’aide d’une liste de questions qui permettent d’éviter les risques financiers inutiles. Avez-vous un business plan ou avez-vous besoin de coaching pour le rédiger? Votre produit ou votre service est-il innovant et est-il tout à fait au point? Possédez-vous les connaissances linguistiques nécessaires? Et qu’en est-il de votre marketing et de votre service après-vente? En général, si votre dossier est solide, nous commençons par évaluer les possibilités offertes dans les pays voisins. Avec nos Attaché.e.s Économiques et Commerciaux.ales locaux.ales, nous recherchons des contacts B2B intéressants, ainsi que des clients, distributeurs ou représentants potentiels.

Et si je veux traverser l’océan et m’installer aux États-Unis?

Isabelle Laverge: C’est possible, de préférence pour les entreprises qui ont déjà une bonne expérience dans le commerce en Europe. Aux États-Unis, l’Attaché Commercial de hub.brussels est également le premier interlocuteur. Une approche éprouvée est, par exemple, celle de la mission économique et commerciale: une façon unique de nouer des contacts dans un contexte complètement nouveau.

L’entrepreneuriat durable est l’élément central de votre modèle d’exportation. Que cela signifie-t-il concrètement?

Isabelle Laverge: C’est vrai, chez hub.brussels, nous misons beaucoup sur la durabilité. Cela va d’une production éthique et écologique à la vente en passant par la distribution. Dans de nombreuses entreprises, nous remarquons au départ une certaine réticence, parce que cela demande un investissement. Intégrer la dimension durable à son activité d’exportation représente, certes, un investissement non négligeable. Mais à long terme, cet investissement se révèle généralement rentable et peut devenir un véritable avantage concurrentiel pour les entreprises qui jouent le jeu et font de la durabilité une véritable marque de fabrique.

Pouvez-vous nous donner un exemple d’exportation qui allie la durabilité à la réussite commerciale?

Isabelle Laverge: Brussels Beer Project a conçu un modèle commercial durable et en tire parti. Entre-temps, la brasserie s’est développée à vue d’œil et a ouvert un bar à Tokyo. Les biscuits sans gluten de Generous sont également en plein essor à l’étranger. L’entreprise accorde une grande importance à l’origine des matières premières utilisées et à la réduction des déchets et des émissions. La production et l’emballage des biscuits se font aussi en collaboration avec un atelier social. Cette réussite durable remporte un véritable succès auprès des consommateurs. Mais encore une fois, il s’agit là de produits incontournables. Il y a également de nombreux exemples dans le secteur des services. CO2logic aide toutes sortes d’entreprises dans le monde à calculer leur empreinte CO2, à la réduire, à la compenser et à communiquer à ce sujet. SatADSL offre aux entrepreneurs africains isolés une connexion abordable et fiable à Internet pour combler le fossé numérique et social sur le continent.

Existe-t-il une autre spécificité internationale pour laquelle les entreprises bruxelloises peuvent faire appel à hub.brussels?

Isabelle Laverge: Bien sûr! Le département Accompagnement à l’internationalisation de hub.brussels ne recherche pas uniquement des partenaires commerciaux pour les entreprises bruxelloises. Grâce à sa position prépondérante au sein de réseaux européens comme Enterprise Europe Network (EEN) et National Contact Points (NCP), il conclut également des partenariats technologiques internationaux. En outre, les conseillers des réseaux EEN et NCP préparent les entreprises à entrer en ligne de compte pour obtenir un financement européen. Récemment, une entreprise bruxelloise a remporté 1,75 million d’euros pour réaliser un projet innovant.

Vous voulez exporter de manière durable?

Découvrez les différents services de hub.brussels qui aideront votre entreprise dans son développement international et tenez-vous informé.e de toute nos actualités en matière d’exportation!

Plus de blogs

Appel à projets: soutien aux associations de commerçants
Commerce

Appel à projets: soutien aux associations de commerçants

Publié le 22/07/2020
Appel à projets: soutien aux associations de commerçants
L’entrepreneuriat féminin en hausse à Bruxelles
Multisecteurs

L’entrepreneuriat féminin en hausse à Bruxelles

Publié le 17/07/2020
L’entrepreneuriat féminin en hausse à Bruxelles
hub.brussels lance son plan pour l’entrepreneuriat bruxellois
Multisecteurs

hub.brussels lance son plan pour l’entrepreneuriat bruxellois

Publié le 13/07/2020
hub.brussels lance son plan pour l’entrepreneuriat bruxellois