hub.brussels > Blog > Audiovisuel: Bruxelles se projette à l’international
Audiovisuel: Bruxelles se projette à l’international

Audiovisuel: Bruxelles se projette à l’international

Bruxelles bénéficie d’une excellente réputation dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Cette reconnaissance est liée à l’excellence de ses prestataires, leur professionnalisme et leur agilité. Mais aussi à son ingénieux système de tax shelter, incitant fiscal fédéral destiné à soutenir la production et la création d’œuvres audiovisuelles. Et qui suscite un intérêt croissant de la part des coproducteurs internationaux.

Créé en 2003, le Tax Shelter connait un succès grandissant auprès des investisseurs: alors que 10 millions d’euros étaient levés en 2004, on atteignait les 150 millions en 2019.

Cet incitant fiscal fédéral permet à une société qui souhaite investir dans des œuvres destinées au cinéma ou à la télévision de bénéficier d’une défiscalisation de près de 5% ainsi que d’un rendement brut d’environ 5%.

Cette mesure a eu un impact important sur les productions audiovisuelles en Belgique: entre 2003 et 2010, l’emploi a crû de 23% dans le secteur et le nombre de films belges produits durant cette période a été multiplié par 2,5 tandis que les récompenses reçues par des productions belges ont augmenté de 49%.

Par ailleurs, l’état belge est le premier bénéficiaire de ce mécanisme, puisque les retombées directes et indirectes dépassent largement la « perte » d’argent liée aux exonérations fiscales, comme l’explique notamment l’Echo dans son article à ce sujet.

La coproduction comme vecteur de développement

La taille du marché en Belgique étant trop exiguë pour couvrir des frais de production ambitieux, la plupart des entreprises audiovisuelles bruxelloises sont résolument tournées vers l’international. Le partenariat – financier ou artistique – avec des coproducteurs ou de diffuseurs étrangers est en effet une pratique quasi indispensable pour toute entreprise bruxelloise qui désire se développer.

L’économie audiovisuelle bruxelloise est donc très majoritairement tributaire des co-productions internationales, principalement avec ses voisins directs que sont la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg mais également d’autres pays européens comme l’Italie, le Royaume-Uni, l’Irlande etc.

Comme le souligne Pascal Smet, Secrétaire d’Etat bruxellois en charge des Relations européennes et internationales:

Notre capitale est le plus grand pôle médiatique de Belgique. Près de la moitié des médias belges ont leur siège à Bruxelles. Avec des films primés comme Girl et Black, nous prouvons que la capitale est un endroit idéal pour lancer des projets audiovisuels qui ont également du succès en dehors de la Belgique.

La capitale prospecte dès lors activement auprès de pays qui semblent intéressés par des co-productions belges, et spécifiquement bruxelloises: Allemagne, Norvège, Suède, Pologne, Norvège, Suède, Danemark, Liban et toute l’Amérique latine.

En 2018 et 2019, deux nouveaux accords ont permis d’ouvrir la porte vers de nouveaux marchés en croissance: le Chili et l’Uruguay. Des visites d’état dans ces pays ont permis de sceller des accords, et d’ouvrir les possibilités de financement.

Bruxelles crève l’écran, au-delà des frontières

De plus en plus nombreuses sont les productions qui mettent Bruxelles à l’image. Citons notamment dans les longs métrages des films comme Le Fidèle, Tueurs, De Premier, Ascension Day, Drôle de père, The Happy Prince, La part sauvage, A girl from Mogadishu, J’ai perdu Albert, Adoration, Convoi exceptionnel, Adorables, Elke derde donderdag…

Dans les séries télé qui ont notamment Bruxelles comme décor, on retrouve Unité42, e-legal, Generatie B, Transfert, Lucas etc., Les Misérables, Zone blanche, L’agent immobilier ou encore Black-out. 

L’augmentation des tournages en Région de Bruxelles-Capitale a de multiples effets vertueux, notamment en matière d’horeca, de commerce mais aussi de city marketing.

Un secteur audiovisuel créatif, innovant et florissant contribue au renforcement du tourisme et de l’attractivité de la Région aux yeux des investisseurs et décideurs, au-delà de la filière audiovisuelle. 

Ces entreprises audiovisuelles bruxelloises qui donnent la réplique au-delà de nos frontières…

Piloté par hub.brussels, le cluster screen.brussels réunit plus de 160 sociétés audiovisuelles bruxelloises. Parmi celles-ci, 3 sociétés audiovisuelles à fort potentiel:

Demute studio

Demute est une société spécialisée dans les expériences audio immersives et interactives, avec un accent sur le développement technologique. À la pointe des nouveaux marchés créatifs et technologiques pour l’audio, elle développe les IP nécessaires pour créer le son de demain.

En participant aux missions économiques et salons organisés par hub.brussels, Demute a acquis une visibilité à l’international, renforçant notamment ses liens avec l’industrie québécoise des technologies immersives.

LucidWeb

La mission de LucidWeb est de démocratiser les expériences de réalité virtuelle et de réalité augmentée, en aidant les marques à rendre des récits de réalité virtuelle et de réalité augmentée uniques facilement accessibles au plus grand nombre via des casques de bureau, des téléphones portables et des casques de réalité croisée (XR). Parmi leurs clients figurent ARTE, la VRT, les projets XR4ALL de la Commission européenne et de nombreuses agences de réalité virtuelle en Europe.

TheFridge.tv

The Fridge.tv est une entreprise spécialisée dans les effets visuels, les motion graphics, l’animation 2D et 3D et la réalité virtuelle. Ses activités de R&D se concentrent sur la production de contenu pour différentes plateformes de contenu, par le biais de l’innovation technologique.

3 raisons de choisir Bruxelles pour développer votre projet audiovisuel...

Fondateur de Demute

François Fripiat

Fondateur de Demute

Bruxelles offre un écosystème florissant d'entreprises évoluant dans l'industrie des nouveaux médias. Ses différents clusters se consacrent à aider et à promouvoir activement les talents de ces entreprises. Et ses bières sont un argument massue!

Fondatrice de LucidWeb

Leen Segers

Fondatrice de LucidWeb

Vous trouverez à Bruxelles un accès unique à des talents internationaux et intelligents. Sa proximité avec les principaux hubs XR européens permet des rencontres avec les principaux acteurs de la XR, tels que les créateurs de contenu, les agences, les éditeurs et les start-ups.

Fondateurs de TheFridge.tv

Tom & Jan Hameeuw

Fondateurs de TheFridge.tv

Bruxelles possède un excellent écosystème économique pour la production audiovisuelle. Un accent fort est mis sur l'innovation, qui reçoit un soutien de qualité de la part de la Région de Bruxelles-Capitale.

screen.brussels: une marque ombrelle pour soutenir le secteur audiovisuel bruxellois

Pour porter l’excellence de nos producteurs et post-producteurs et renforcer l’image de Bruxelles à l’international, la Région de Bruxelles-Capitale devait se doter d’une structure d’accompagnement cohérente et adaptée à l’ensemble des maillons de la chaine de création de valeur: producteurs, post-producteurs, distributeurs, scénaristes, …

Pour Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat bruxelloise en charge de la Transition économique:

Le soutien des pouvoirs bruxellois à l’industrie culturelle et créative est essentiel au moins à double titre. D’une part parce qu’il s’agit d’un secteur économique important pour Bruxelles. D’autre part parce que la culture fait lien dans notre société […]. Je me réjouis donc que la Région, via screen.brussels soit un véritable moteur au service des différents métiers de l’audiovisuel, qui, à leur tour divertiront et instruiront de nombreux Bruxelloises et Bruxellois. 

Sous une seule marque, screen.brussels rassemble depuis mai 2016 tous les services régionaux de soutien à son industrie audiovisuelle:

  • screen.brussels fund: finance les productions audiovisuelles classiques ou innovantes qui effectuent tout ou partie de leurs dépenses audiovisuelles en Région bruxelloise. Ce dernier a profondément modifié la filière audiovisuelle, en attirant sur le territoire de grosses productions nationales et internationales tout en contribuant à (re)localiser, à ce jour, au moins 34 entreprises audiovisuelles en Région de Bruxelles-Capitale.
  • screen.brussels cluster: accompagne les entreprises dans leur création, leur croissance et leur internationalisation.
  • screen.brussels film commission: apporte un soutien logistique aux tournages: obtenir les autorisations, aider à la recherche de décors, proposer les hébergements, etc.
  • screen.brussels business: procède au financement structurel de sociétés audiovisuelles bruxelloises en croissance sous forme de prêts classiques ou convertibles.

Un cluster pour fédérer les acteurs du secteur audiovisuel

Grâce à son réseau étendu de partenaires belges et internationaux, le cluster screen.brussels, piloté par hub.brussels, propose des outils et des services pour développer, soutenir la croissance, la transition ou l’internationalisation des projets. Il affiche pour l’année 2019 des résultats stimulants:

  • soutien à plus d’une centaine d’entreprises dans leur développement et leur internationalisation (25 missions en 2019)
  • investissement dans 31 projets (films, séries, documentaires, animation, web etc.) à hauteur de 3 millions d’euros pour 37 millions d’euros de dépenses générées
  • accompagnement de 1311 jours de tournages sur le territoire régional

Et à Rudi Vervoort, Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, de conclure:

Au vu de ces résultats, l’action combinée des différents services de screen.brussels démontre l’utilité d’avoir un référent unique comme soutien au secteur, tant pour la Belgique que pour l’international. L’objectif initial de fédérer tous les services régionaux concernés par le développement de l’industrie audiovisuelle, et de joindre les efforts pour une plus grande efficacité est pleinement atteint. Le Bilan 2019 nous prouve que nous menons une stratégie répondant aux besoins du secteur. 

Plus d'actualités

Bruxelles, labo européen de la construction durable
Construction & rénovation durable

Bruxelles, labo européen de la construction durable

Publié le 24/02/2020
Bruxelles, labo européen de la construction durable
Exporter en France: mode d’emploi
Audiovisuel

Exporter en France: mode d’emploi

Publié le 24/02/2020
Exporter en France: mode d’emploi
Kokotte, l’incubateur horeca bruxellois, en 6 étapes
Commerce & Horeca

Kokotte, l’incubateur horeca bruxellois, en 6 étapes

Publié le 14/02/2020
Kokotte, l’incubateur horeca bruxellois, en 6 étapes