hub.brussels Blog Bruxelles, pôle européen de l’intelligence artificielle?
Bruxelles, pôle européen de l'intelligence artificielle?

Bruxelles, pôle européen de l'intelligence artificielle?

En septembre dernier a été lancé à Bruxelles le premier cours gratuit en ligne sur l’intelligence artificielle (IA). Cette initiative fédérale vient renforcer celles déjà prises au niveau régional, Bruxelles ayant identifié l’intelligence artificielle comme l’un des trois secteurs technologiques déterminants dans le cadre de sa transition numérique. Bruxelles, nouveau hub de l’IA en Europe? Voyez plutôt!

En 2016, Bruxelles et Anvers figuraient parmi les 15 premiers pôles de talents en matière d’intelligence artificielle en Europe, selon un rapport de la société internationale de capital-risque Atomico

Avec plus de 2000 entreprises actives dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), parmi lesquelles 700 start-ups et incubateurs, la Région de Bruxelles-Capitale représente le vivier du secteur technologique belge et ambitionne de devenir l’un des principaux centres de référence en Europe.

C’est que la Région bruxelloise a joué un rôle de pionnière dans l’intelligence artificielle, et ce bien avant que celle-ci ne devienne la norme, en accueillant dès le début des années 80, des laboratoires pionniers sur le plan européen en matière d’IA: l’Artificial Intelligence Lab, (VUB) et l’IRIDIA (ULB). D’autres initiatives universitaires bruxelloises ont encore vu le jour tout dernièrement avec succès: le Machine learning Group (ULB, en 2004) et l’AI Experience Centre (VUB, 2019).

Bruxelles: des atouts essentiels en matière d’IA  

Comme le souligne la communauté AI et Data Science de Belgique, Bruxelles dispose d’atouts essentiels en matière d’intelligence artificielle :

  • Des chercheurs universitaires de classe mondiale, dont certains ont été aux prémices de l’intelligence artificielle (Dr Hugues Bersini, fondateur d’IRIDIA, Dr Luc Steels, fondateur du laboratoire AI de la VUB, …)
  • Des centres technologique et de démarrage, où les communautés peuvent se réunir pour renforcer leurs compétences numériques et sensibiliser à l’IA et à la culture des données.
  • Une communauté technologique, composée d’expert.e.s et de praticiens de l’IA. Cette communauté compte plusieurs milliers de membres et organise plus d’une centaine d’événements par an, qui attirent de nombreux talents internationaux.

Pour Pascal Smet, Secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur:

Notre capitale est petite à l’échelle mondiale mais prouve que sortir des sentiers battus porte ses fruits. Bruxelles se positionne de plus en plus comme une capitale technologique en Europe et dans le monde. Cette stratégie profite à la ville et aux Bruxellois.es. En concertation avec les acteurs concernés, nous continuerons à penser, innover, créer et attirer des projets dans les années à venir .

Ces start-up’s bruxelloises qui ont su apprivoiser l’IA

Collibra: la licorne du data management

Véritable success story bruxelloise, Collibra est l’une des start-ups les plus en vue actuellement en matière de gouvernance de données, analyses de données et intelligence artificielle

Créée en 2008 comme spin-off de la VUB, Collibra a successivement gravit les échelons avec une dernière levée de fonds de plus de 100 millions d’euros début d’année 2020, ce qui en fait la première start-up technologique bruxelloise à atteindre une valorisation boursière supérieure à 2 milliards d’euros, accédant ainsi au statut de “licorne” européenne (start-up dont la valorisation dépasse le milliard d’euros ou de dollars)

Kantify: l’AI au service de la vente et du marketing

Membre du cluster software et accompagnée par hub.brussels, Kantify est une entreprise technologique fondée dans le but d’aider les entreprises à acquérir ou à maintenir un avantage concurrentiel grâce à l’intelligence artificielle. Elle permet d’automatiser des activités qui ne pouvaient l’être auparavant et de générer des informations avec une rapidité et une précision bien supérieures aux capacités humaines.

En 2019, Kantify et le laboratoire de l’ULB dédié à l’intelligence artificielle IRIDIA ont mis au point le premier modèle de prédiction de la fibrillation auriculaire, deuxième maladie cardiaque mondiale.

Sagacify: l’AI reine de l’automatisation 

Lancée en 2012, la start-up Sagacify, construit des solutions sur mesure pour automatiser des tâches qui requièrent une cognition à l’échelle humaine (ex : la gestion des mails entrants), grâce à la combinaison de l’intelligence artificielle et d’expertises en matière de développement de logiciels.

En avril 2020, l’entreprise a développé, avec d’autres entrepreneurs, covid19stop.org, un site internet accessible sur toutes les plateformes et qui a pour but de cartographier en temps réel la progression du coronavirus au sein de la population, par le biais de l’analyse de données.

CEO, Collibra

Felix Van de Maele

CEO, Collibra

On pourrait dire sans vraiment exagérer que les données sont devenues une question de vie ou de mort pour les entreprises. Ces dernières années, quasiment toute les entreprises ont pris conscience de l'importance de ces données.

source: Trends Tendance

Fondatrice, Kantify

Ségolène Martin

Fondatrice, Kantify

L’intelligence artificielle est une technologie clef. Elle est déjà déterminante et va l’être encore plus dans le futur. C’est pourquoi un nombre croissant de pays investissent massivement dans cette technologie: Chine, France, Etats-Unis... La compétition au niveau international fait rage, ce qui est bien sûr très positif pour une entreprise telle que Kantify.

Co-fondateur, Sagacify

Kevin Françoisse

Co-fondateur, Sagacify

Aujourd’hui, toute tâche allant du traitement automatique de documents jusqu’à l’optimisation d’un processus industriel en passant par la détection d’anomalies ou de fraudes peut être automatisée grâce à l'intelligence artificielle. Ceci permet à nos clients d’être plus efficaces, plus qualitatifs et de proposer un meilleur service.

source: Fokus

L’intelligence artificielle et la transition numérique

Par le biais de différentes initiatives, la Région de Bruxelles-Capitale travaille à:

  • Former à la maîtrise des données et à l’IA pour toutes et tous: via notamment Elements of AI et grâce à l’élaboration de nouveaux programmes de formation, tels que la Microsoft AI School et l’initiative AI Black Belt
  • Soutenir la R&D et promouvoir l’innovation: via les programme NCP et EEN, hébergés à Bruxelles chez hub.brussels
  • Mettre en place une stratégie responsable en matière de données et promouvoir l’ouverture des données
  • Promouvoir l’utilisation de l’IA dans les industries privées et dans le secteur public: La Région vient de lancer en septembre dernier, par le biais de hub.brussels et d‘Innoviris, une plateforme reprenant les initiatives privées et publiques en matière d’AI à Bruxelles
  • Positionner Bruxelles comme la ville pilote de l’Europe en matière d’IA

Dans sa déclaration de politique régionale (DPR) 2019-2024, le gouvernement s’est engagé à faire de Bruxelles une capitale numérique et à faire de la transition numérique un axe fort de son programme de développement. 

En ce qui concerne l’intelligence artificielle, le Gouvernement entend notamment:

  • soutenir l’intelligence artificielle au service de la transition écologique de
    l’économie (ex. meilleure gestion de la mobilité, efficience dans les
    transports, prévision des pics de pollution, etc.)
  • soutenir une politique régionale bruxelloise articulée autour de la
    donnée  
  • continuer d’appuyer les secteurs stratégiques bruxellois dans leur
    transformation (e-santé, fintech, logistique, etc.)
  • accompagner les entreprises dans leur transformation intelligente
    (renforcer cette expertise chez hub.brussels notamment via ses clusters, via des incubateurs régionaux, etc.).

Disummit, le rendez-vous de l’IA à Bruxelles

Le Disummit, le rendez-vous organisé par et pour la communauté belge travaillant sur l’intelligence artificielle et la science des données, se tient chaque année depuis juin 2015 sur le campus du Solbosch de l’Université libre de Bruxelles.

Cette année, en raison de la crise sanitaire, le Disummit en présentiel a été reporté en 2021. Cependant, une version virtuelle sous forme de webcasts mensuels a été lancée entre septembre 2020 et juin 2021 et est accessible gratuitement à tout un chacun sur https://vdisummit.org/.

Le Disummit vise à créer un pont entre l’académique et le business en informant le management des grandes sociétés sur les possibilités de l’IA et les académiciens sur les attentes actuelles dans le secteur.

 “La Belgique a les compétences requises pour aborder la vague de l’intelligence artificielle”, estime l’organisateur Philippe Van Impe, fondateur et CEO de l’ASBL DigitYser. “Elle ne peut toutefois pas se battre contre les grands centres américains de recherche et développement comme Google ou Amazon. Il s’agit donc de se battre avec des armes propres, pour une intelligence artificielle éthique, en permettant à tous les outils d’intelligence artificielle développés ailleurs d’atterrir dans l’espace européen, qui est probablement le plus complexe au monde avec les différentes langues, les différents niveaux de gouvernement, les réglementations multiples…”

Avec son approche pragmatique qui lui permet de toujours arriver à un compromis, la Belgique a les atouts pour devenir le point d’entrée des Américains, des Chinois ou des Indiens sur le marché européen.

Découvrez nos autres événements digitaux

MTL Connecte
Digital 13.10 - 18.10 2020

MTL Connecte

Participez à la seconde édition de MTL Connecte : La Semaine de l’intelligence numérique de Montréal, organisée par le Printemps numérique! Format entièrement virtuel!

MTL Connecte
Drone-Days 2.0
Multisecteurs 22.10

Drone-Days 2.0

Pour cette 5ème édition, nous vous invitons à une journée de rendez-vous 100% virtuelle et gratuite!

Drone-Days 2.0
Web Summit
Digital 04.11 - 07.11 2019

Web Summit

"La meilleure conférence tech de la planète"

Web Summit