hub.brussels Blog Audiovisuel à Bruxelles: un soutien intensifié face à la crise
Audiovisuel à Bruxelles: un soutien intensifié face à la crise

Audiovisuel à Bruxelles: un soutien intensifié face à la crise

L’année écoulée n’a pas épargné le secteur de l’audiovisuel à Bruxelles. Le jeudi 21 janvier, screen.brussels a présenté ses résultats de 2020 lors d’une conférence en ligne centrée sur les perspectives d’avenir du secteur. Plusieurs pistes ont été envisagées, dont l’évolution du système de fenêtre de diffusion, du rôle des vendeurs et distributeurs internationaux ou encore la transition vers la production virtuelle.

La mission de soutien de screen.brussels s’est révélée déterminante pour atténuer au mieux les effets de la crise et accompagner le redéploiement de l’activité.

Un million d’euros supplémentaires investis dans les projets

Dès la fin du mois de juillet, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a doté le screen.brussels fund d’un million d’euros supplémentaires. Cela, afin de relancer au plus vite les productions, de remettre les professionnel.le.s au travail et de contribuer à remplir le carnet de commande des entreprises de la filière. 500.000 € ont été investis dans une vingtaine de projets déjà sélectionnés en 2019 et 2020 mais toujours en cours de production et donc fortement affectés par la crise. Tandis que les 500.000 € restants ont permis de sélectionner un plus grand nombre de films, documentaires, animations, séries et webséries, lors de la session de septembre.

« Je suis particulièrement fier de savoir que plus de 100 entreprises audiovisuelles ont été créées ou se sont relocalisées à Bruxelles depuis la création de screen.brussels en mai 2016 » souligne Rudi Vervoort, Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Et d’ajouter : « Ce secteur d’importance pour le développement économique, social et culturel de notre Région est aussi un considérable vecteur d’image. Je me réjouis de voir de plus en plus régulièrement Bruxelles apparaître à l’écran dans les productions d’initiative belge, tant francophones que flamandes, mais aussi dans plus en plus de co-productions internationales ».  

Un soutien spécifique

Via le cluster screen.brussels – hébergé chez hub.brussels -, un accompagnement spécifique des entreprises, des entrepreneur.euse.s, et des indépendant.e.s a été mis en place afin d’offrir une aide en termes d’atténuation des effets de la crise, de réflexion sur de nouveaux business modèles, et afin de générer des solutions innovantes pour un redéploiement de l’activité, des contenus et des services.

« Face à la crise, le secteur audiovisuel a pu pour beaucoup rebondir et se réinventer. Nombreux sont celles et ceux qui ont su s’adapter, et ont continué à produire malgré les difficultés. Je suis marquée par leur créativité et leur capacité de résilience. Les industries créatives et culturelles sont indiscutablement un secteur clé, prometteur pour Bruxelles et son économie. Le cluster screen.brussels et screen.brussels business resteront à son côté pour avancer et innover » souligne Barbara Trachte, Secrétaire d’État à la Transition économique et à la Recherche scientifique.

De son côté, Pascal Smet, Secrétaire d’État chargé des Relations européennes et internationales et du Commerce extérieur rappelle que : « Screen.brussels permet de rassembler toutes les forces, les énergies et les expériences pour positionner l’industrie audiovisuelle bruxelloise à l’international. C’est pourquoi, une grande attention sera donnée à la relance et à l’intensification des actions à l’étranger, lors des marchés et festivals, en ligne ou en présentiel quand cela sera possible. »

Au service du secteur, screen.brussels a également soutenu activement la reprise des activités en produisant plus de mille masques dès le mois d’avril, et en cofinançant avec Wallimage l’organisation d’un programme pour former en urgence près de 90 référents sanitaires Covid sur les plateaux de tournages.

La ligne screen.brussels business dédiée au secteur auprès de finance&invest.brussels a également permis à 19 sociétés de bénéficier de prêts régionaux pour un montant total de près d’un 1,350M d’euros.

Plus de 1000 jours de tournages à Bruxelles… répartis différemment

Le bilan en termes de tournages est cependant plus qu’encourageant. Sur l’ensemble de l’année 2020, le nombre de jours de tournages accompagnés par la screen.brussels film commission1065 jours – se situe dans la moyenne haute comparée aux 10 années précédentes. Crise oblige, les caméras étaient rares dans les rues de Bruxelles entre mars et juin, mais les 290 projets suivis cette année témoignent d’une activité forte. Autre conséquence de la pandémie : des productions essentiellement belges avec des projets de fictions mettant de plus en plus souvent la Région à l’image.

Plus de nouvelles sur notre blog

Appel à candidatures « Repreneuriat »
Multisecteurs

Appel à candidatures « Repreneuriat »

Publié le 17/05/2021
Appel à candidatures « Repreneuriat »
Incubateurs : les candidatures sont ouvertes
Commerce & Horeca

Incubateurs : les candidatures sont ouvertes

Publié le 07/05/2021
Incubateurs : les candidatures sont ouvertes
Rencontre avec Oksana Muzychuk et Odile Petrizot, 30 ans et fondatrices de Nakhati
Commerce & Horeca

Rencontre avec Oksana Muzychuk et Odile Petrizot, 30 ans et fondatrices de Nakhati

Publié le 06/05/2021
Rencontre avec Oksana Muzychuk et Odile Petrizot, 30 ans et fondatrices de Nakhati