hub.brussels > Blog > Bruxelles, la révolution du tourisme connecté
Bruxelles, la révolution du tourisme connecté

Bruxelles, la révolution du tourisme connecté

Une multitude d’innovations digitales et technologiques contribuent à révolutionner le secteur de l’hospitalité. Son avenir sera sans conteste mobile, hyperpersonnalisé et accessible. Et dans ce domaine, Bruxelles a des cartes à jouer ! Rencontre avec des entrepreneurs bruxellois dont l’audace concourt à faire entrer le tourisme dans une nouvelle ère : celle de la digitalisation.

« Il faut faire sortir l’audioguide de la vitrine ». Cette phrase, lancée à brûle-point par Xavier Langhendries, co-founder de la startup OhMyGuide!, donne le ton de la soirée de networking « Bruxelles, une destination connectée », tenue le 19 septembre dernier par hub.brussels, dans le cadre prestigieux du Musée des Sciences Naturelles.

Organisé par notre cluster hospitality.brussels, en collaboration avec software.brussels et visit.brussels, cet événement avait pour objectif de jeter un pont entre acteurs du tourisme et du digital. Car l’avenir du premier est intrinsèquement lié au second, à l’heure et l’ère de l’internet mobile. « Il est impératif d’intégrer le trajet du touriste dans l’ère digitale » annonce ainsi Isabelle Grippa, CEO de hub.brussels. Et Patrick Bontinck, CEO de visit.brussels, de renchérir : « La culture doit modifier son business model au niveau digital pour s’assurer une présence au niveau mondial.»

Un besoin d’expérience, pour 59% des touristes

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon booking.com, 59% des voyageurs disent préférer investir dans une véritable expérience plutôt que pour un bien matériel durant leur séjour. 70% d’entre eux possèdent en outre un smartphone.

Mais pour qu’un tourisme « 3.0. » puisse se développer, il faut pouvoir rapprocher deux mondes, en apparence antinomiques. « La recette pour innover de façon intelligente dans le secteur touristique ? Marier la capacité d’innovation et l’agilité des start-ups digitales avec les connaissances des acteurs du tourisme local », explique Sophie Lacour, docteure en sciences de l’information et de la communication.

C’est là que le cluster hospitality.brussels entre dans la danse, explique sa responsable Véronique Renard : « Pour stimuler les innovations digitales, nous mettons régulièrement les acteurs du tourisme en contact avec des entreprises actives dans le digital ou audiovisuelles, qui sont membres des clusters screen.brussels et software.brussels de hub.brussels ». Âgé de 2 ans, le cluster hospitality.brussels de hub.brussels rassemble les entreprises et acteurs du Tourisme, de l’Evénementiel et de la Culture à Bruxelles.

Ils révolutionnent le secteur du tourisme

Demute.studio

François Fripiat

Demute.studio

La récolte de Data dans le secteur du tourisme induit une exigence de personnalisation, en ce qu’elle doit permettre au secteur d’adapter son offre afin de la rendre la plus « sur-mesure » possible. 

Museomix

Simon Thielen

Museomix

Il est temps de remuer un peu le cocotier et faire entrer dans les musées des personnes venant de tous les horizons: des inventeurs, des bricoleurs, des curieux, s’intéressant à explorer de nouvelles manières d’investir les institutions culturelles. 

OhMyGuide

Xavier Langhendries

OhMyGuide

Il faut aujourd’hui proposer une réelle expérience culturelle, personnalisable à souhait et ludique. Le tourisme doit être vécu autrement, et cela ne peut passer que par une digitalisation du secteur 

Le tourisme 3.0. : quand la culture reprend vie

Dans cette nouvelle dimension, des dinosaures endormis depuis 200 millions d’années s’ébrouent soudainement, sous les yeux ébahis. Un visiteur équipé de lunettes VR s’improvise momificateur au temps de l’Egypte ancienne. Un autre, casque sur les oreilles, frémit à l’écoute du  chant majestueux d’une baleine, dont le squelette s’étire au-dessus de sa tête. Ou au barrissement du mammouth, dont les défenses pointent vers le firmament.

Et, presque imperceptiblement, le fossé creusé entre le réel et le virtuel se comble, et nait l’expérience.

Demute studio : the sound of Magic

« Le son peut tout à fait faire le lien entre le virtuel et le réel, en ce qu’il ne demande pas d’écran. Immersif, il est en outre facile à mettre en place car le casque est déjà intégré dans les mœurs. »

Demute.studio, entreprise spécialisée dans les expériences audio immersives et interactives, a décidé d’appliquer ces technologies au milieu culturel : « Jusqu’ici, la dimension du son dans les espaces culturels a été très peu réfléchie ; ces espaces, grandioses, offrent de surcroît une très mauvaise acoustique. », explique ainsi François Fripiat.

Avec les outils appropriés, le son peut toutefois jouer un rôle majeur, à la fois au niveau de l’immersion et de l’augmentation. Le spectateur est ainsi transporté dans une nouvelle réalité sonore, sans casque visuel. Il peut donc profiter de l’espace et des objets tels qu’ils le sont vraiment, tandis que son imaginaire et ses émotions, guidés par le son qui se déclenche automatiquement à leur approche, leur prête un nouveau relief.

Ses créateurs sont d’avis que pour être réellement immersif, l’expérience doit masquer la technologie : « Et si on crée un univers interactif et immersif sans voir la technologie, nous commençons à faire de la magie! ».

Museomix : people make museums

« Malgré la foule arpentant les allées du superbe parc qui le borde, peu nombreux sont ceux qui poussent la porte de notre musée ». À la recherche d’une solution pour pallier ce problème, le musée Mariemont, en province du Hainaut, a répondu à l’appel à candidatures bruxellois de Museomix en 2015.

Créé en 2011 à Paris, Museomix s’apparente à un hackathon. Son objectif ? Reconnecter les gens avec le musée. Pendant 3 jours, des volontaires de tous horizons, amateurs & professionnels, se réunissent pour imaginer le musée de demain en créant des prototypes fonctionnels de médiation culturelle. L’initiative, très plébiscitée, a déjà fait ses preuves dans de nombreux musées européens. Subsidié par les pouvoirs publics, le projet est également soutenu par COOPCITY via son programme SEED, qui travaille à la pérennisation des projets sociaux à Bruxelles.

DeMuseomi x est né, au musée Mariemont, un prototype de momification interactive, en réalité augmentée. L’idée, totalement libre de droit, peut être réappropriée par d’autres musées, dans une logique d’open data.

OhMyGuide!: quand la culture se joue

OhMyGuide! est une application mobile qui vise à utiliser le jeu pour (re)explorer des lieux ou diffuser des messages. En jouant, l’utilisateur développe une autre perspective sur ce qu’il découvre ou apprend. Les parcours proposés par les musées ou les offices du tourisme, en apparence figés, prennent alors une toute autre dimension.

Pour ses créateurs, il s’agit simplement de vivre le tourisme autrement : « la gamification est un vecteur de culture et d’apprentissage. » Leur side project Wannapplay, qui décline la gamification pour les événements et communication d’entreprise, a remporté les hub.awards2019.

L’objectif final de Xavier Langhendries et Julien Descurieux? Arriver à faire du tourisme C2C, créé pour et par l’usager/touriste.

Une utopie? Peut-être. Ou peut-être pas.

Plus d'actualités

Les énergies renouvelables bruxelloises séduisent le Vietnam
Multisecteurs

Les énergies renouvelables bruxelloises séduisent le Vietnam

Publié le 05/11/2019
Les énergies renouvelables bruxelloises séduisent le Vietnam
10 conseils pour se lancer à l’export
Export

10 conseils pour se lancer à l’export

Publié le 31/10/2019
10 conseils pour se lancer à l’export
Bruxelles, la révolution du tourisme connecté
Tourisme, Événementiel & Culture

Bruxelles, la révolution du tourisme connecté

Publié le 29/10/2019
Bruxelles, la révolution du tourisme connecté