Bruxelles : experte en construction durable

Bruxelles : experte en construction durable

En octobre dernier, notre cluster ecobuild est allé prendre la température de la construction et de la rénovation durables à Stockholm, dans le cadre d’un voyage d’études nordique. Si le mercure semble à première vue pointer vers les pays scandinaves, certaines prouesses écologiques restent néanmoins encore l’apanage de notre plat pays… 

Petite pause café avec Emmanuel Malfeyt, coordinateur du cluster ecobuild.brussels.

Qu’a-t-on à envier à la Suède en matière de construction durable?

E.M. : Les Scandinaves s’y entendent très bien pour décider la façon dont le bâtiment s’insère dans l’espace public et l’environnement. Tout simplement parce que les décisions prises en matière d’écologie n’entrent pas en corrélation avec la politique, comme c’est le cas chez nous. Puisqu’elles ne sont pas potentiellement renégociables à chaque mandat, ces résolutions peuvent être appliquées dans la durée. Ce qui explique pourquoi les Suédois sont sur le podium en matière de développement durable, au niveau des Objectifs des Nations Unies.

Mais toute médaille a son revers…

E.M. : Oui car, malgré une excellente gestion de l’aménagement durable, les coûts de construction à Stockholm sont parmi les plus élevés d’Europe. Il y a un manque criant de main d’œuvre ; la ville doit donc se tourner vers des entreprises étrangères pour la construction des nouveaux bâtiments sociaux qu’elle s’est engagée à construire avant 2021.

Une habitation coûte en outre trois fois plus cher à Stockholm, et aucun système n’a encore été mis en place en ce qui concerne les habitations sociales. Or, Bruxelles est en avance sur tout ce qui concerne l’habitation abordable et sociale. Des partenaires comme citydev travaillent main dans la main avec le secteur privé et proposent du bâtiment de qualité à prix très intéressant. C’est donc là que nous entrons en scène.

Quels atouts Bruxelles peut-elle faire valoir en matière de construction durable?

E.M. : Nous sommes très bons dans tout ce qui concerne la performance énergétique des bâtiments. La certification PEB, instaurée à Bruxelles en 2015, représente ainsi un outil majeur pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2, dans la mesure où la consommation des bâtiment représente 70 % des consommations énergétiques globales.

Notre capitale serait donc la « mecque » du passif?

E.M. : Autant les pays scandinaves ont tendance à avancer à l’aveugle en matière de performance énergétique des bâtiments, autant notre Région peut déjà se targuer d’avoir un fameux retour sur expérience en la matière. Car Bruxelles construit aux normes passives depuis maintenant presque dix ans : du jamais vu au niveau européen, voire même mondial !

Des délégations en provenance de New-York, Seattle ou encore du Canada viennent ainsi prendre exemple sur notre capitale, qui fait figure de précurseur dans ce domaine. Nous pouvons en être fiers.

En mars 2016, le Gouvernement bruxellois a également adopté le Programme Régional en Économie Circulaire (PREC), qui a pour vocation de positionner Bruxelles comme une Région européenne innovante et précurseur en matière de soutien au développement de l’économie circulaire.

Et que propose hub.brussels pour atteindre ces objectifs?

E.M. : Notre cluster ecobuild rassemble toute la chaine de valeurs des acteurs de la construction : les architectes, entrepreneurs, bureaux d’études, fournisseurs, maîtres d’ouvrage, et les gestionnaires, … Il occupe en outre une position unique dans le microcosme bruxellois, en ce qu’il est point de contact et de convergence entre le monde politique, académique, industriel et citoyen. Cette émulation concourt à créer un métissage très intéressant et privilégie la mise en place de nouveaux projets de construction, toujours plus innovants.

À l’heure des grands défis écologiques, le secteur de la construction se doit d’intégrer de nouveaux business models ; ses acteurs ont pour cela besoin de dialoguer. Le cluster permet cet échange.

Quels autres avantages y a-t-il a faire partie du cluster?

E.M. : Notre cluster est comme un village ; tout le monde se connaît, ce qui rend la mise en réseau d’autant plus efficace. Nous veillons à ce qu’il garde une taille humaine, afin de rester réactif et proactif. Nous comptons à ce jour 150 membres actifs et 50 aspirants. À côté de l’accompagnement, nous organisons des visites de chantiers bruxellois exemplaires, ainsi que des voyages d’étude ; pour être efficaces, ces activités ne peuvent se faire qu’en petit comité.

Quelle visibilité offrez-vous à vos membres?

E.M. : Par le biais de notre plateforme, nous mettons nos membres ou un projet à l’honneur à tour de rôle, de façon à leur assurer un coup de projecteur sur une période donnée. Un concours est également organisé depuis 3 ans afin d’encourager nos membres à travailler de concert pour créer un projet collaboratif, rendu visible par le biais d’une vidéo sur nos réseaux.

Outre une présence sur de nombreuses foires et salons, nous faisons également du street marketing, en sollicitant les clients finaux de nos membres par le biais de nos réseaux. Lors de journées thématiques comme la journée sans voiture ou la fête de l’environnement, nous invitons ainsi les passants à nous faire part de leurs demandes et de leurs besoins en matière de construction durable. Celles-ci sont ensuite relayées auprès de nos membres.

Quelle visibilité la Région entend offrir à cette expertise?

E.M. : L’humilité des Belges est ce qui fait à la fois notre force et notre faiblesse. L’expertise bruxelloise en matière de construction durable est encore méconnue à l’échelle internationale.

Il faut porter le message qu’une réelle expertise existe à Bruxelles, et que les entreprises étrangères peuvent venir la chercher pour le développement de leurs projets.

C’est pourquoi la Région, par le biais du Cabinet de la Secrétaire d’État Cécile Jodogne, de Bruxelles-Environnement et du département Internationalisation de hub.brussels, travaille à la mise en place d’un programme ayant pour but de promouvoir nos compétences à l’étranger, en encourageant les entrepreneurs belges à s’exporter au-delà des frontières.

Vous avez un projet en construction ou rénovation durable ? Vous souhaitez devenir membre du cluster ecobuild.brussels ? Contactez nos experts !

Plus de nouvelles

Les technologies médicales: un secteur de pointe à Bruxelles
Santé & soins

Les technologies médicales: un secteur de pointe à Bruxelles

Publié le 08/07/2019
Les technologies médicales: un secteur de pointe à Bruxelles
Notre rapport d’activités 2018
Multisecteurs

Notre rapport d’activités 2018

Publié le 27/06/2019
Notre rapport d’activités 2018
Génération greenlab: des entreprises vertes et sociales
Économie durable

Génération greenlab: des entreprises vertes et sociales

Publié le 23/06/2019
Génération greenlab: des entreprises vertes et sociales