hub brussels
hub brussels
hub.brussels

hub.brussels ouvre un premier bureau à Dakar

Analyse 20.03.2019

Du 20 au 23 mars, quinze entreprises bruxelloises partent en mission économique au Sénégal avec hub.brussels, à l’occasion de l’ouverture d’un nouveau poste d’Attaché Économique et Commercial auprès de l’Ambassade de Belgique, à Dakar. À la veille du départ, Carole Moné, Area Manager pour l’Afrique subsaharienne chez hub.brussels, et Ivan Korsak, notre nouvel « AEC » à Dakar, nous expliquent l’importance stratégique de la capitale sénégalaise et de ce nouveau bureau…

Pourquoi avoir choisi le Sénégal pour ouvrir ce nouveau poste ?

C.M. : L’Afrique fait partie des priorités bruxelloises en matière de commerce extérieur. L’an dernier, nous avons mené une étude sur cinq pays d’Afrique de l’Ouest afin de déterminer quel était le lieu idéal pour l’implantation d’un nouveau poste d’attaché économique et commercial. Outre le fait d’être le deuxième pays d’Afrique en terme d’échanges commerciaux avec la Région bruxelloise, le Sénégal présentait de nombreux atouts : une stabilité politique et économique, une situation géographique stratégique, une proximité linguistique et un intérêt croissant des entreprises bruxelloises pour ce marché.

Le Sénégal, un « hub » économique africain ?

I.K. : La stabilité politique du Sénégal en fait un pôle d’attraction pour les investisseurs. Le pays se transforme en effet graduellement en « hub » ou marché d’approvisionnement pour la sous-région de l’Afrique de l’Ouest, avec l’amélioration de ses infrastructures portuaires, de ses voies de communications (autoroute, chemin de fer, nouvel aéroport) et de l’ICT. Il s’agit d’une économie en transformation qui génère des opportunités dans de nombreux segments. Sur le plan des échanges socio-culturels, le Sénégal est proche de l’Europe et de la France en particulier, ce qui permet d’opérer dans un environnement plus lisible que dans certains autres pays du continent.

Et pour les sociétés bruxelloises ? Quelles sont les opportunités commerciales ?

I.K. : Il y en a beaucoup, et dans de nombreux secteurs. Le tourisme, seconde source de devise du pays, connait une croissance régulière. Le secteur de la construction, ensuite, notamment avec le nouveau pôle de Diamniadio, un vaste chantier sur 2 500 ha qui accueille de nouvelles activités industrielles et commerciales et la prochaine cité administrative du pays. La transition énergétique, également, avec la promotion des sources d’énergie alternatives, notamment à partir de l’énergie solaire. Le secteur médical, enfin, (y compris le pharmaceutique) puisque Dakar est devenu le pôle santé le plus développé de la région. Mais citons aussi la finance, le secteur du gaz et du pétrole, les infrastructures, l’agro-alimentaire ou encore les Télécom.

Quid des autres pays d’Afrique ? La Région bruxelloise y est-elle présente également ?

C.M. : Oui, nous avons notamment un nouvel attaché à Tunis, dont le poste a été inauguré en janvier. La Région de Bruxelles-Capitale est également représentée par des attachés économiques et commerciaux à Nairobi (Kenya) et Kinshasa (RDC). Les entreprises bruxelloises peuvent en outre bénéficier, grâce à l’accord de collaboration entre les régions, des services des attachés flamands et wallons présents dans d’autres pays comme l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire l’Egypte ou le Maroc.

L’Afrique représente donc une destination de choix pour nos entreprises exportatrices bruxelloises ?

I.K. : Assurément. Œuvrant en tant qu’Attaché Économique et Commercial en Afrique depuis près de 8 ans, j’ai eu tout le loisir – et l’expérience – d’en faire état. J’attends maintenant les Bruxellois.es de pied ferme à Dakar…

Vous souhaitez prendre part à l’une de nos missions en Afrique subsaharienne ? Contactez Carole et Ivan!

Carole Moné
Area Manager Afrique subsaharienne
Tel : +32 2 800 40 29
Mail : cmone@hub.brussels

Ivan Korsak
Attaché Économique et Commercial
Tel : +254 20 405 20 90
Mail : dakar@hub.brussels

A lire aussi