hub brussels
hub brussels
Hinicio""

Hinicio

Success story 11.10.2018

De l’énergie verte à revendre.

Imaginez un système énergétique durable, permettant l’accès à l’énergie et la mobilité pour chacun, dans le respect de l’environnement et des ressources naturelles… Utopie pour certains, chimère pour d’autres, Patrick Maio en a fait une réalité il y a plus de dix ans maintenant, avec Hinicio.

Société bruxelloise de conseil en stratégie, Hinicio est spécialisée dans les énergies et transports durables et accompagne entrepreneurs, groupes industriels, ONG et autorités publiques dans la réalisation de leurs projets et stratégies liées aux énergies renouvelables.

En 2007, Hinicio développe un pôle de compétences particulier dans le domaine de l’hydrogène et des piles à combustible. Or, la Chine en a fait une priorité, en ce qu’il représente l’avenir de l’énergie et des transports. Après Paris, Bogota et Buenos Aires, pourquoi ne pas dès lors tenter l’aventure shanghaïenne ?

À la conquête du transport durable asiatique

En 2017, Wouter Vanhoudt, directeur d’Hinicio pour les zones Europe-Moyen-Orient et l’Afrique entreprend un premier voyage de prospection dans l’Empire du Milieu, afin d’établir un premier contact avec des entreprises locales.

La société bruxelloise fait ensuite appel à hub.brussels ; notre attaché économique et commercial à Shanghaï Matthias Debroyer travaille à consolider les liens entre Hinicio et ces dernières, avant de lui donner une visibilité à la chambre de commerce belgo-chinoise.

Une entité locale, bientôt au pluriel

L’objectif principal de Hinicio pour les trois prochaines années ? « Conseiller et soutenir nos clients européens, en particulier dans le domaine de l’hydrogène et des piles à combustibles, afin de tirer parti de leur technologie sur le marché chinois ».

Au fait de la complexité du marché, Hinicio avance à petits pas, en se concentrant dans un premier temps sur la réalisation d’une étude du marché pour ses clients potentiels, après quoi elle espère créer une entité locale.

Mais l’intrépide société bruxelloise ne compte pas en rester là, car le but ultime est bien d’étendre l’empreinte Hinicio au reste de l’Asie.

A lire aussi